Carpes koï

Les carpes koï sont des poissons ornementaux asiatiques. Ces poissons d’extérieur mesurant jusqu’à 60 cm de long vivent dans des bassins de jardin, en bancs ou groupes, ce qui montre leur caractère pacifique et social. Ils font l’objet de collections, d’où leur prix très élevé, la carpe koï la moins chère sur l’île de la Réunion ayant un prix situé aux environs de 500 euros.

Sur cette île qui correspond à un département français, l’on retrouve les mêmes espèces de carpe koï qu’en métropole. Ainsi, l’on peut avoir des carpes qui sont de couleur blanche, rouge, noire, orange, jaune, grise ou encore bleue. Les poissons peuvent alors être monochromes, bicolores ou tricolores, avec ou sans reflets métalliques.

Les espèces de carpe koï présentes à la Réunion

Le Kohaku est une carpe koï bicolore, avec des taches rouges sur fond blanc, sans reflet métallique.

Le Showa est un poisson de couleur noire avec des taches rouges et de légères taches blanches.

L’Utsuri est un poisson bicolore : il peut être soit blanc avec des taches noires, soit jaune avec des taches noires, soit rouge avec des taches noires.

Le Koromo est un poisson tricolore, avec des taches rouges sur fond bleu et blanc, la couleur bleue fonçant le rouge.

Le Tancho possède une marque circulaire rouge ou d’une autre couleur sur la tête et est à fond blanc.

Le Kumonryu est un poisson bicolore, noir et blanc, chaque couleur contrastant l’autre pour aboutir à un effet des plus jolis.

Les carpes koï monochromes mates sont appelées Chagoi, couleur thé, Kigoi, d’un jaune vif, Higoi ou Benigoi, d’un rouge éclatant ou foncé, et enfin le Karasugoi, qui est noir.

Les carpes koï monochromes métalliques sont le Platinum Ogon, le Yamabuki Ogon, l’Orengi Ogon et le Cream Ogon, respectivement de couleur blanche, jaune, orange et crème.

Le Sanke est un poisson tricolore, avec des petites taches rouges et noires sur fond blanc.

Le Bekko est également une carpe koï tricolore, sur fond banc avec de petites marques noires et des taches jaunes ou rouges.

L’Asagi est un poisson tricolore, avec un fond blanc, un dos bleuté et les flancs rouges.

Enfin, le Goshiki est un poisson à cinq couleurs, qui présente du noir, du rouge, du blanc et différentes nuances de bleu.

Comment se procurer une carpe koï à la Réunion ?

Lorsque l’on veut acquérir une ou plusieurs carpes koï, il faut se rendre dans une animalerie de la Réunion, spécialisée ou non dans les carpes koï.

Il est également possible de consulter les petites annonces concernant ce type de poissons ornementaux.

Enfin, on peut procéder à une importation de carpes koï vers la Réunion depuis un pays ne faisant pas partie de l’Union Européenne. Il faut cependant savoir que les importations d’animaux sont soumises à la réglementation en vigueur à la Réunion. Il peut entre autres être demandé de fournir une attestation de bonne santé des carpes signée par un vétérinaire de la Réunion.

L’alimentation des carpes koï

Les carpes koï sont en majorité herbivores. Elles peuvent également se nourrir de petites proies vivantes, ce qui satisfait leur besoin de protéines.

Il est important que les carpes koï à la Réunion reçoivent une alimentation équilibrée et variée, par exemple en granulés, ceux-ci pouvant comporter du germe de blé et des protéines.

Il faut savoir que le comportement alimentaire des carpes koï change selon les saisons et la température du bassin. En effet, plus il fait chaud, plus elles ont tendance à beaucoup manger, et à l’inverse, plus il fait froid, plus les carpes koï auront tendance à hiberner. La Réunion étant située dans une zone climatique relativement chaude, les carpes auront donc besoin d’un apport alimentaire conséquent. Pour savoir si la quantité de nourriture apportée est suffisante, il faut observer si les aliments déposés dans le bassin sont avalés dans les trois minutes.

La santé des carpes koï

Il faut tout d’abord savoir que le bassin doit contenir pas moins d’un mètre cube d’eau par carpe koï adulte, et avoir entre 1 m et 1 m 50 de profondeur.

Un élément essentiel de la préservation de la bonne santé des carpes koï est la qualité de l’eau. Pour ce faire, il faut avoir un équipement pour le bassin : un filtre biologique, situé dans le bassin ou à proximité, une pompe et un bulleur pour bassins de jardin, ces deux derniers appareils devant fonctionner 24h sur 24. Cet équipement permet d’avoir une eau dont le pH est compris entre 6,5 et 8,5 et qui ne contient ni ammoniac, ni nitrites, ni nitrates. La température idéale de l’eau du bassin est comprise entre 20 et 28 °. Le bassin doit être nettoyé une à trois fois par semaine.

En outre, les carpes koï sont fragiles, donc en cas de doute il ne faut pas hésiter à prendre conseil auprès d’un vétérinaire.

 

 

1 commentaire


  1. Bonjour,
    vous avez dit dans votre dossier sur les carpe koi qu’il était possible d’importé directement des koi de l’étranger…
    Je cherche a importer des koi du Japon mais j’ai beaucoup de mal à trouver un revendeur qui assure le transite vers la réunion.
    Pourriez vous m’indiquer un site, un lien ou un revendeur qui importe des koi a la Réunion?
    Je vous remercie d’avance, tout infos ou contacte me serons utiles.

Laisser un commentaire